jeudi 10 octobre 2013

Les études made in Belgium

Les études en Belgique, c'est comme un spéculoos...

J'aime bien quand on me demande ça : "tu fais quoi comme études ?"
Je réponds : "j'étudie l'orthophonie"
On me dit : "ah c'est cool ça"

Et selon les gens, soit ils ajoutent :
-1- "C'est pour les oreilles nan ?"
Ma réponse est "nan". Cherche dans un dico.

Soit :
-2- J'suis allé(e) en voir une quand j'étais ptit et patati et papata alors j'leur demande pour quelle raison, quel problème, et tout et tout et raconte-moi-ta-vie-point-com.

Soit :
-3- "Ca a l'air trop bien comme zétudes ! Tu les fais où du coup ?"

C'est là que j'adore cette question. Parce que je réponds : "A l'étranger"

Alors les yeux de mon interlocuteur pétillent, il trouve ça génial de profiter de cette opportunité de faire ses zétudes dans un autre pays toussa toussa, qu'il aurait bien voulu faire ça ou qu'il l'a fait et qu'il a trop trop trop aimé etc. Je vois dans son regard tout un tas de destinations les plus exotiques les unes que les autres, il revoit des scènes de l'Auberge espagnole, retrouve dans sa mémoire des potes de potes qui étaient Argentins, Portugais, Allemands, Italiens, Anglais, etc. venus en France étudier un truc, pour qu'il finisse enfin par me demander, transis, dans quel continent/pays j'ai émigré...

Je réponds donc en toute logique : "A Bruxelles. En Belgique !"

Mon interlocuteur alors me fait croire qu'il n'est pas déçu en me lançant après un petit froid "bin c'est cool pour toi", un peu gêné d'avoir fantasmé sur des destinations de rêve.

Alors il commence à s'enliser dans des phrases du genre "c'est pas si mal que ça", "tu t'y es habituée quand même ?", à me faire des blagues lourdes sur mes amis les Belges,etc.

Hallucinant, comme si la Belgique était un territoire à éviter sur peine de fritrite aiguë et d'accident de l'accent irréversible... faire ses études en Belgique, c'est comme un spéculos. Un peu dur au premier abord mais succulent par la suite ^^


Morale de l'histoire : si une porte se ferme, c'est qu'une autre doit s'ouvrir ! Pour mon cas (et bien d'autres), si on te claque la porte en France, c'est qu'une autre doit s'ouvrir en grand en Belgique... amis entendeurs...