lundi 11 novembre 2013

Un p'tit tour dans le Jura

Je ne connaissais pas le Jura.

Et bien maintenant, j'ai un aperçu.

Dans ma tête, le Jura, c'était plat. A la limite, une petite bosse ou deux, histoire de. Et puis ya que du ski de fond alors la pente, 'y connaissent pas. Pour moi, je Jurassien qui va dans les Alpes, il a l'impression de prendre l'ascenseur tout le temps. Alors que chez lui, c'est plutôt du tapis roulant.

Que nenni me dis-je quand j'ai mis les pieds là-bas pour la première fois...

Jurassienne, Jurassien, pardonne mon ignorance sans nom quant à ton paysage. Chez toi, ça marche par plateau ou plutôt par "combes" = une grande vallée tout en longueur avec de chaque côté une hauteur.










Voilà, ça, c'était pour le côté "plat".


Maintenant, il faut savoir qu'on peut quand même faire de la grimpette. Et malheur à moi qui n'avais pas pris des chaussures de marche et seulement une paire de sandale, certes de Décath***, mais pas du tout appropriée pour la région. RIP mes chevilles !


Oui ya des vaches aussi, des Montbeliardes ! La vache de gauche n'est pas à double tête, hein qu'on soit bien d'accord mais il y a bien DEUX vaches. Illusion d'optique.



Alors on crapahute, on crapahute :




... et après, on voit ça :


et ça : 



C'est bôôôôôôôôôôôôôôôôôôô


Complètement dépaysant cette histoire. Les proportions ne sont pas les mêmes, on ne sait pas si tel truc devant soi est loin ou pas. Quand tu marches, t'entends des nouveaux bruits, des échos différents et tu respires un air autrement frais. Tu sais pas où regarder car l'immensité est tellement surprenante que t'as l'impression de ne pas voir ce qu'il faut voir.




Bref, "Là où flotte le drapeau comtois, qui que tu sois, tu es chez toi !" dit-on là-bas !